Où sommes-nous

Bonjour à la 5C

Chers élèves, merci pour tous ces messages. Nous sommes désolés d’avoir tardé à vous répondre, nous sommes certes en vacances pour une longue durée, mais contrairement à ce qu’on peut imaginer, nous n’avons pas toujours le temps de nous poser, tous les jours pédaler, visiter, re-pédaler, trouver un endroit pour manger et dormir et tout cela dans des lieux inconnus. Enfin, voilà c’est chose faite.

Vous messages étant si abondants, courage pour tout lire, la réponse est longue. Nous allons répondre à chacun, il y a donc parfois des répétitions, nous vous laissons vous y retrouver ;)

Chère Emire,

Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien. Bravo pour tous ces km parcourus, c’est déjà une belle distance. Si vous étiez partis avec nous, vous seriez déjà loin de la France, sans doute en Slovénie ou en Croatie ! L’Indonésie est très belle, variée, c’est un pays immense (17 000 îles différentes), très peuplé (240 millions d’habitants, environ quatre fois plus qu’en France) avec des populations très variées. Savais-tu que c’est le plus grand pays musulman du monde ! 90% de musulmans sur toute la population, cela fait … euh je te laisse compter ! Par chance nous n’avons pas vu le tsunami, c’est un phénomène météorologique très dangereux, il vaut mieux être loin lorsque cela se produit. Par contre nous avons pus admirer les volcans énormes et enfumés ! Un spectacle que je te souhaite de voir un jour. Pour les photos, direction la page photos du blog. Je te rassure, nous prenons des temps de repos, car le vélo, c’est fatiguant !

Chers Dye et Anaïs

Nous sommes ravis de savoir que ce voyage vous donne envie. C’est aussi pour cela que nous tenons ce blog et que nous tenions à échanger avec vous, pour vous donner envie, envie de découvrir le monde ses merveilles et voir à quel point il y a des gens intéressants et sympathiques de partout. Il faut être curieux et aller à la rencontre des autres, prendre le temps de réaliser ses rêves et s’en donner les moyens. Vous grandissez en France avec la chance de pouvoir aller presque partout sur la Terre, à vous de le décider et de faire ce qu’il faut pour que cela devienne réalité. Malgré tout, nous allons rentrer un jour, ce sera au milieu du mois de juillet 2011. Nous devrons à nouveau travailler pour gagner notre vie. Mais ce n’est pas la seule raison, nous avons des projets pour notre vie future et nous voulons retrouver notre famille, nos amis tous les gens qui nous manquent. Et nous comptons bien venir vous voir pour vous raconter nos aventures ! Mais sais-tu que nous rencontrons régulièrement des voyageurs comme nous qui sont partis de chez eux et ne savent pas quand il reviendront, ils vivent en dépensant très peu d’argent (ici la vie n’est pas chère) et en faisant des petits boulots de temps en temps. Mais pour cela, ils acceptent d’avoir une vie très simple et moins de confort qu’en Europe. Un peu comme nous en ce moment et rassurez-vous ce n’est pas un problème !

Chère Beatriz,

Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien. Nous faisons des visites très intéressantes et magnifiques. Nous mangeons plutôt bien et découvrons plein de bonnes choses, en Asie la base de la nourriture est le riz, alors nous en mangeons beaucoup. Nous avons aimé les Nasi Goreng en Indonésie (riz frit avec des légumes, voir article du blog) et la nourriture indienne en Malaisie, les Roti (genre de crêpes), les Naan (petits pains plats garnis de fromage ou d’ail), nous mangeons aussi beaucoup de fruits exotiques et en découvrons des nouveaux : mangues, fruits de la passion, noix de coco, dragonfruits, starfruits, mangoustans et beaucoup d’autres encore dont nous n’avions jamais entendu parler avant ! Merci beaucoup pour tes encouragements.

Chère Naima,

Nous allons très bien tous les deux, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Le logement ? Une très bonne question ! Comme nous nous déplaçons presque tous les jours vers des lieux inconnus, il faut à chaque fois trouver une nouvelle solution. Dans les campagnes, c’est très facile, il suffit de trouver un endroit agréable, un terrain plat, si possible herbeux puis de demander autour, aux propriétaires si l’on peut s’installer là pour la nuit. Des fois nous plantons la tente, mais c’est rare, le plus souvent les gens sont vraiment très gentils et ils nous proposent un endroit pour s’installer qui soit meilleur, voir de dormir chez eux. La nourriture ? Deuxième question importante ! Ici, en Asie du sud-est, ce n’est vraiment pas cher, un repas pour une personne coûte entre 2 et 3 euros. Donc nous cherchons des petits restaurants pour les locaux, de cette façon nous mangeons pour pas cher et sans avoir à préparer quoi que ce soit. Mais il faut éviter les endroits touristiques car, là, tout devient beaucoup plus cher. Et le plus étonnant, c’est que ce n’est pas meilleur, par contre il faut s’habituer à manger de la nourriture traditionnelle et goûter des plats inconnus parfois surprenant : des pâtes de poulet, des soupes aux couleurs bizarres, des plats très pimentés… La plupart du temps cela reste facile. En Asie, la base de l’alimentation est le riz. Tout le monde le dit ici, ils ne peuvent pas supporter de manger sans riz très longtemps. Donc nous mangeons plutôt bien et découvrons plein de bonnes choses. Nous n’en avons pas marre du tout de pédaler, nous dirions plutôt que cela nous a manqué, entre Istanbul et Bali, nous avons passé trois semaines sans monter sur le vélo, à prendre du bus et du train et c’est beaucoup moins marrant, les gens sont vraiment plus agréables lorsqu’ils rencontrent des cyclistes. Et oui, un cycliste c’est moins courant alors forcément, c’est plus intéressant ! Et pour ce qui est de la compréhension, pour l’instant on se débrouille plutôt bien… grâce à l’Anglais toujours. Si nous avons un conseil à vous donner, bossez l’Anglais, à fond. Pour voyager c’est indispensable. Ici les gens qui parlent Anglais ont beaucoup plus de facilité à trouver du travail et ont des métiers plus intéressants et moins pénibles. En Malaisie, presque tout le monde parle Anglais, un bel exemple pour nous ! Et puis quand même nous avons fait quelques efforts pour apprendre un peu la langue indonésienne. C’est une langue très facile à apprendre. Sais-tu qu’il n’y a pas de grammaire et pas de conjugaison ! Il suffit d’apprendre les mots et de les aligner dans le bon ordre. En plus, ça valait le coup car c’est la même langue en Malaisie. Et le habitants apprécient vraiment de voir que nous faisons des efforts pour apprendre leur langue.

Chère Mouna

Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. La nourriture ? Bonne question ! Ici, en Asie du sud-est, ce n’est vraiment pas cher, un repas pour une personne coûte entre 2 et 3 euros. Donc nous cherchons des petits restaurants pour les locaux, de cette façon nous mangeons pour pas cher et sans avoir à préparer quoi que ce soit. Mais il faut éviter les endroits touristiques car, là, tout devient beaucoup plus cher. Et le plus étonnant, c’est que ce n’est pas meilleur, par contre il faut s’habituer à manger de la nourriture traditionnelle et goûter des plats inconnus parfois surprenant : des pâtes de poulet, des soupes aux couleurs bizarres, des plats très pimentés… La plupart du temps cela reste facile. En Asie, la base de l’alimentation est le riz. Tout le monde le dit ici, ils ne peuvent pas supporter de manger sans riz très longtemps. Donc nous mangeons plutôt bien et découvrons plein de bonnes choses. Pour ce qui est des langues, pour l’instant on se débrouille plutôt bien… grâce à l’Anglais toujours. Si nous avons un conseil à vous donner, bossez l’Anglais, à fond. Pour voyager c’est indispensable. Ici les gens qui parlent Anglais ont beaucoup plus de facilité à trouver du travail et ont des métiers plus intéressants et moins pénibles. En Malaisie, presque tout le monde parle Anglais, un bel exemple pour nous ! Et puis quand même nous avons fait quelques efforts pour apprendre un peu la langue indonésienne. C’est une langue très facile à apprendre. Sais-tu qu’il n’y a pas de grammaire et pas de conjugaison ! Il suffit d’apprendre les mots et de les aligner dans le bon ordre. En plus, ça valait le coup car c’est la même langue en Malaisie. Et le habitants apprécient vraiment de voir que nous faisons des efforts pour apprendre leur langue. Nous sommes actuellement en Malaisie, dans la capitale qui se nomme Kuala Lumpur. C’est une grande ville pas très propre, comme souvent les grandes ville. Il y a beaucoup de monde et beaucoup de véhicules à moteur. Nous sommes presque les seuls cyclistes, mais nous comprenons, ce n’est vraiment pas agréable de faire du vélo dans cet endroit. La seule chose que nous ayons apprécié c’est de voir les grandes tours Petronas, les deuxièmes les plus hautes du monde, plus de 450 m. Elle font plus du double de la tour Eiffel. Impressionnant.

Cher Adil

Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Nous avons déjà parcouru plus de 3500 km. Mais nous ne faisons pas tout en vélo. De temps en temps nous prenons le car (les vélos dans la soute), le train et nous avons pris deux fois l’avion, entre Ankara et Jakarta, puis entre Bali et Singapour. Mais on espère que l’avion c’est terminé, c’est cher et c’est le moyen de transport le plus polluant et le plus consommateur en énergie, pas très écolo tout ça ! Il y a quelques jours, nous avons fait quelque chose de rigolo. Nous étions bloqué à Singapour. Singapour est un île et pour la quitter il faut traverser un grand pont, mais le problème : interdit aux vélos et pas moyen de négocier, ils sont sérieux ici. Alors nous avons fait du stop et un conducteur de camion malaisien nous a emmené dans sa cabine pour traverser le pont, comme il était vraiment gentil, il nous a avancé de 150 km, sans un seul coup de pédale, facile ;) . Bravo pour tous les km parcourus de votre côté.

Cher Khalil

Quel beau titre pour ton message. Nous aurions vraiment pu le choisir pour nommer notre voyage et notre blog. Merci pour ces premiers mots en arabe. Pour l’instant c’est une langue qui n’est pas parlée dans les pays que nous traversons, hormis par certains religieux, mais nous ne les avons pas rencontré, ils sont sans doute très occupés. En Asie il y a de nombreuses langues, pour les touristes, les plus utiles sont l’Anglais, le Mandarin (première langue parlée en Chine), le Russe (en Asie centrale, qui était occupée il y a plusieurs années par la Russie), puis ensuite nous aurons besoin du Perse, puis du Turque. Cela fait un peu trop pour tout apprendre avant de rentrer, alors on essayera de se débrouiller avec l’Anglais et seulement quelques mots dans chaque langue. Le fait de parler tous les jours en Anglais est un peu difficile au début, mais après plusieurs semaines, nous nous sommes habitués et nous avons fat des progrès dans la compréhension et dans l’expression et cela va beaucoup mieux, mais nous sommes encore loin de parler couramment et de tout comprendre, alors nos continuons nos efforts, c’est tellement agréable de pouvoir parler avec les gens. Malgré tout, nous parlons Français tous les jours, entre nous, et oui. Nous allons très bien tous les deux, pas de bobos, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Nous mangeons plutôt bien et découvrons plein de bonnes choses, en Asie la base de la nourriture est le riz, alors nous en mangeons beaucoup. Nous avons aimé les Nasi Goreng en Indonésie (riz frit avec des légumes, voir article du blog) et la nourriture indienne en Malaisie, les Roti (genre de crêpes), les Naan (petits pains plats garnis de fromage ou d’ail), nous mangeons aussi beaucoup de fruits exotiques et en découvrons des nouveaux : mangues, fruits de la passion, noix de coco, dragonfruits, starfruits, mangoustans et beaucoup d’autres encore dont nous n’avions jamais entendu parler avant ! …

Cher Walid

Bravo pour tous ces km parcourus, c’est déjà une belle distance. Si vous étiez partis avec nous, vous seriez déjà loin de la France, sans doute en Slovénie ou en Croatie ! Je te rassure, nous prenons des temps de repos, car le vélo, c’est fatiguant ! Nous allons très bien tous les deux, pas de bobos, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Nous mangeons plutôt bien et découvrons plein de bonnes choses, en Asie la base de la nourriture est le riz, alors nous en mangeons beaucoup. Nous avons aimé les Nasi Goreng en Indonésie (riz frit avec des légumes, voir article du blog) et la nourriture indienne en Malaisie, les Roti (genre de crêpes), les Naan (petits pains plats garnis de fromage ou d’ail), nous mangeons aussi beaucoup de fruits exotiques et en découvrons des nouveaux : mangues, fruits de la passion, noix de coco, dragonfruits, starfruits, mangoustans et beaucoup d’autres encore dont nous n’avions jamais entendu parler avant ! …

Chers Maksut et David

Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Nous avons déjà parcouru plus de 3500 km. Mais nous ne faisons pas tout en vélo. De temps en temps nous prenons le car (les vélos dans la soute), le train et nous avons pris deux fois l’avion, entre Ankara et Jakarta, puis entre Bali et Singapour. Mais on espère que l’avion c’est terminé, c’est cher et c’est le moyen de transport le plus polluant et le plus consommateur en énergie, pas très écolo tout ça ! Il y a quelques jours, nous avons fait quelque chose de rigolo. Nous étions bloqué à Singapour. Singapour est un île et pour la quitter il faut traverser un grand pont, mais le problème : interdit aux vélos et pas moyen de négocier, ils sont sérieux ici. Alors nous avons fait du stop et un conducteur de camion malaisien nous a emmené dans sa cabine pour traverser le pont, comme il était vraiment gentil, il nous a avancé de 150 km, sans un seul coup de pédale, facile ;) . Bravo pour tous les km parcourus de votre côté. Est ce que la France est mieux ? C’est une question difficile ! Il y a dans le monde beaucoup de choses à voir qu’on ne peut pas voir ailleurs, y compris en France. Nous avons déjà vu des fleurs, des animaux, des monuments, des paysages vraiment magnifiques et nous n’aurons sans doute pas la chance de les voir à nouveau, il faut en profiter. Les gens, les cultures, les façons de vivre sont aussi très différents et très intéressant partout où nous allons. Mais l’inverse est vrai aussi, il y a beaucoup de choses en France qui n’existent pas ailleurs. C’est un pays qui nous plait et où vivent les gens que nous aimons. Nous avons donc l’intention de rentrer en France mais de continuer à voyager tant que nous en aurons la possibilité, pour mieux comprendre le monde et profiter de ses beautés. Voyager permet aussi de s’apercevoir que la France est un beau pays et un endroit ou la qualité de vie est vraiment bonne. …

Cher …

Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Nous avons déjà parcouru plus de 3500 km. Mais nous ne faisons pas tout en vélo. De temps en temps nous prenons le car (les vélos dans la soute), le train et nous avons pris deux fois l’avion, entre Ankara et Jakarta, puis entre Bali et Singapour. Mais on espère que l’avion c’est terminé, c’est cher et c’est le moyen de transport le plus polluant et le plus consommateur en énergie, pas très écolo tout ça ! Il y a quelques jours, nous avons fait quelque chose de rigolo. Nous étions bloqué à Singapour. Singapour est un île et pour la quitter il faut traverser un grand pont, mais le problème : interdit aux vélos et pas moyen de négocier, ils sont sérieux ici. Alors nous avons fait du stop et un conducteur de camion malaisien nous a emmené dans sa cabine pour traverser le pont, comme il était vraiment gentil, il nous a avancé de 150 km, sans un seul coup de pédale, facile ;) . Nous sommes actuellement en Malaisie, dans la capitale qui se nomme Kuala Lumpur. C’est une grande ville pas très propre, comme souvent les grandes ville. Il y a beaucoup de monde et beaucoup de véhicules à moteur. Nous sommes presque les seuls cyclistes, mais nous comprenons, ce n’est vraiment pas agréable de faire du vélo dans cet endroit. La seule chose que nous ayons apprécié c’est de voir les grandes tours Petronas, les deuxièmes les plus hautes du monde, plus de 450 m. Elle font plus du double de la tour Eiffel. Impressionnant. Bravo pour tous les km parcourus de votre côté.

Chère Maliki

Merci beaucoup pour tes compliments. Nous sommes ravis de savoir que ce voyage vous donne envie. C’est aussi pour cela que nous tenons ce blog et que nous tenions à échanger avec vous, pour vous donner envie, envie de découvrir le monde ses merveilles et voir à quel point il y a des gens intéressants et sympathiques de partout. Il faut être curieux et aller à la rencontre des autres, prendre le temps de réaliser ses rêves et s’en donner les moyens. Vous grandissez en France avec la chance de pouvoir aller presque partout sur la Terre, à vous de le décider et de faire ce qu’il faut pour que cela devienne réalité. Nous te souhaitons de faire un jour un voyage comme le notre, mais à ta façon, en choisissant ton moyen de transport, les lieux que tu veux visiter, les pays que tu veux découvrir. Voyager est vraiment une chose formidable, ça aide à comprendre le monde, les personnes différentes, à être plus tolérant, curieux. Nous souhaitons à tout le monde d’avoir la chance de voyager et de réaliser ses rêves. Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Nous n’avons pas peur car les endroits où nous voyageons ne sont pas dangereux, les gens que nous rencontrons sont très gentils et très accueillants. Ils nous aident lorsque nous sommes perdus, lorsque nous avons besoin de quelque chose. Alors il n’est pas difficile de rester en pleine forme et heureux. Nous mangeons plutôt bien et découvrons plein de bonnes choses, en Asie la base de la nourriture est le riz, alors nous en mangeons beaucoup. Nous avons aimé les Nasi Goreng en Indonésie (riz frit avec des légumes, voir article du blog) et la nourriture indienne en Malaisie, les Roti (genre de crêpes), les Naan (petits pains plats garnis de fromage ou d’ail), nous mangeons aussi beaucoup de fruits exotiques et en découvrons des nouveaux : mangues, fruits de la passion, noix de coco, dragonfruits, starfruits, mangoustans et beaucoup d’autres encore dont nous n’avions jamais entendu parler avant !

Chère Anissa

Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. A propos des pays de l’Union Européenne, nous avons traversé plusieurs pays qui en font partie, serais-tu deviner lesquels ? Bon courage à toi. Nous n’en avons pas marre du tout de pédaler, nous dirions plutôt que cela nous a manqué, entre Istanbul et Bali, nous avons passé trois semaines sans monter sur le vélo, à prendre du bus et du train et c’est beaucoup moins marrant, les gens sont vraiment plus agréables lorsqu’ils rencontrent des cyclistes. Et oui, un cycliste c’est moins courant alors forcément, c’est plus intéressant !

Chère Amira

Malekoum Salam. Tout se passe très bien, nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Le logement ? Une très bonne question ! Comme nous nous déplaçons presque tous les jours vers des lieux inconnus, il faut à chaque fois trouver une nouvelle solution. Dans les campagnes, c’est très facile, il suffit de trouver un endroit agréable, un terrain plat, si possible herbeux puis de demander autour, aux propriétaires si l’on peut s’installer là pour la nuit. Des fois nous plantons la tente, mais c’est rare, le plus souvent les gens sont vraiment très gentils et ils nous proposent un endroit pour s’installer qui soit meilleur, voir de dormir chez eux. La nourriture ? Deuxième question importante ! Ici, en Asie du sud-est, ce n’est vraiment pas cher, un repas pour une personne coûte entre 2 et 3 euros. Donc nous cherchons des petits restaurants pour les locaux, de cette façon nous mangeons pour pas cher et sans avoir à préparer quoi que ce soit. Mais il faut éviter les endroits touristiques car, là, tout devient beaucoup plus cher. Et le plus étonnant, c’est que ce n’est pas meilleur, par contre il faut s’habituer à manger de la nourriture traditionnelle et goûter des plats inconnus parfois surprenant : des pâtes de poulet, des soupes aux couleurs bizarres, des plats très pimentés… La plupart du temps cela reste facile. En Asie, la base de l’alimentation est le riz. Tout le monde le dit ici, ils ne peuvent pas supporter de manger sans riz très longtemps. Donc nous mangeons plutôt bien et découvrons plein de bonnes choses. Nous n’en avons pas marre du tout de pédaler, nous dirions plutôt que cela nous a manqué, entre Istanbul et Bali, nous avons passé trois semaines sans monter sur le vélo, à prendre du bus et du train et c’est beaucoup moins marrant, les gens sont vraiment plus agréables lorsqu’ils rencontrent des cyclistes. Et oui, un cycliste c’est moins courant alors forcément, c’est plus intéressant ! Et pour ce qui est de la compréhension, pour l’instant on se débrouille plutôt bien… grâce à l’Anglais toujours. Si nous avons un conseil à vous donner, bossez l’Anglais, à fond. Pour voyager c’est indispensable. Ici les gens qui parlent Anglais ont beaucoup plus de facilité à trouver du travail et ont des métiers plus intéressants et moins pénibles. En Malaisie, presque tout le monde parle Anglais, un bel exemple pour nous ! Et puis quand même nous avons fait quelques efforts pour apprendre un peu la langue indonésienne. C’est une langue très facile à apprendre. Sais-tu qu’il n’y a pas de grammaire et pas de conjugaison ! Il suffit d’apprendre les mots et de les aligner dans le bon ordre. En plus, ça valait le coup car c’est la même langue en Malaisie. Et le habitants apprécient vraiment de voir que nous faisons des efforts pour apprendre leur langue.

Cher …

Bien vu, pour ce qui est de la compréhension, pour l’instant on se débrouille plutôt bien… grâce à l’Anglais toujours. Si nous avons un conseil à vous donner, bossez l’Anglais, à fond. Pour voyager c’est indispensable. Ici les gens qui parlent Anglais ont beaucoup plus de facilité à trouver du travail et ont des métiers plus intéressants et moins pénibles. En Malaisie, presque tout le monde parle Anglais, un bel exemple pour nous ! Et puis quand même nous avons fait quelques efforts pour apprendre un peu la langue indonésienne. C’est une langue très facile à apprendre. Sais-tu qu’il n’y a pas de grammaire et pas de conjugaison ! Il suffit d’apprendre les mots et de les aligner dans le bon ordre. En plus, ça valait le coup car c’est la même langue en Malaisie. Et le habitants apprécient vraiment de voir que nous faisons des efforts pour apprendre leur langue. Tout se passe très bien, nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Nager avec les poissons est une expérience extraordinaire ! Nous n’avons pas vu de requins, aucun des poissons n’était dangereux, on se sent vraiment bien sous l’eau, mais il faut prendre de sacrées respirations ! Nous sommes ravis de savoir que ce voyage vous donne envie. C’est aussi pour cela que nous tenons ce blog et que nous tenions à échanger avec vous, pour vous donner envie, envie de découvrir le monde ses merveilles et voir à quel point il y a des gens intéressants et sympathiques de partout. Il faut être curieux et aller à la rencontre des autres, prendre le temps de réaliser ses rêves et s’en donner les moyens. Vous grandissez en France avec la chance de pouvoir aller presque partout sur la Terre, à vous de le décider et de faire ce qu’il faut pour que cela devienne réalité. Nous mangeons plutôt bien et découvrons plein de bonnes choses, en Asie la base de la nourriture est le riz, alors nous en mangeons beaucoup. Nous avons aimé les Nasi Goreng en Indonésie (riz frit avec des légumes, voir article du blog) et la nourriture indienne en Malaisie, les Roti (genre de crêpes), les Naan (petits pains plats garnis de fromage ou d’ail), nous mangeons aussi beaucoup de fruits exotiques et en découvrons des nouveaux : mangues, fruits de la passion, noix de coco, dragonfruits, starfruits, mangoustans et beaucoup d’autres encore dont nous n’avions jamais entendu parler avant !

Chers Walid et Luigi

Meri beaucoup pour tous ces encouragements. Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Bravo pour tous ces km parcourus, c’est déjà une belle distance. Si vous étiez partis avec nous, vous seriez déjà loin de la France, sans doute en Slovénie ou en Croatie ! Nous n’en avons pas marre du tout de pédaler, nous dirions plutôt que cela nous a manqué, entre Istanbul et Bali, nous avons passé trois semaines sans monter sur le vélo, à prendre du bus et du train et c’est beaucoup moins marrant, les gens sont vraiment plus agréables lorsqu’ils rencontrent des cyclistes. Et oui, un cycliste c’est moins courant alors forcément, c’est plus intéressant ! Nous aussi pensons beaucoup à vous !

Chère Meryem

Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Je te rassure, cela ne me manque pas de faire la police dans les couloirs, ce qui me manque c’est de voir mes élèves tous les jours, pour discuter avec eux, leur apprendre un peu de mathématiques et les voir grandir. Mais on peut dire que grâce à vous, j’en profite quand même. Vos questions et vos encouragements nous plaisent vraiment beaucoup, vous êtes curieux, intéressés, c’est magnifique. Nous n’en avons pas marre du tout de pédaler, nous dirions plutôt que cela nous a manqué, entre Istanbul et Bali, nous avons passé trois semaines sans monter sur le vélo, à prendre du bus et du train et c’est beaucoup moins marrant, les gens sont vraiment plus agréables lorsqu’ils rencontrent des cyclistes. Et oui, un cycliste c’est moins courant alors forcément, c’est plus intéressant ! Istanbul, nous avons adoré, c’est une ville superbe et riche d’histoire. Et le match à Fenerbahce était vraiment un bon moment, surtout qu’ils ont gagné trois à zéro ! Alors allez Fenerbahce !

Chers Omar et Bilel

Meri beaucoup pour tous ces encouragements. Nous allons très bien tous les deux, pas de bobo, les vélos aussi se portent bien, la fatigue, ça va, ça vient, nous savons trouver le temps de nous reposer. Bravo pour tous ces km parcourus, c’est déjà une belle distance. Si vous étiez partis avec nous, vous seriez déjà loin de la France, sans doute en Slovénie ou en Croatie ! Nager avec les poissons est une expérience extraordinaire ! Nous n’avons pas vu de requins, aucun des poissons n’était dangereux, on se sent vraiment bien sous l’eau, mais il faut prendre de sacrées respirations ! Ou bien il faut mettre des bouteilles et écouter attentivement les explications et les consignes du moniteur de plongée. C’est un sport dangereux. Nous sommes ravis de savoir que ce voyage vous donne envie.

 

Chers élèves, vraiment, un grand bravo à tous pour tous ces km parcourus, continuez de pédaler, la Terre a besoin de cyclistes motivés et le vélo est le plus beau moyen de transport du monde ! Alors ne lâchez rien !! Continuez de rêver.

Courage pour le 2nd trimestre qui commence bientôt. Nous vous souhaitons beaucoup de réussite, apprenez tout ce que vous pouvez, vous ne le regretterez pas lorsque vous découvrirez le monde en voyageant. Manon & Etienne.

Le voyage à istanbul MERYEM AYGUN 5C

Bonjour M.Margin et votre compagne j ‘espère que c’est pas trop lourd  les bagages mes c’est  pas grave, c’est pas plus fatigant  que t’être professeur de maths  en train de faire la police en classe . J’ai vue votre blog à ISTANBUL  très jolie ville de la TURQUIE   FENERBHACE  c’est mon équipe préférée  j’espère que c’était un très  beau match . J’aimerais bien savoir  si vous avez aimer ce voyage et vous le regrettez pas vous deux j’ espère  bon je vous souhaite un très beau voyage avec votre compagne et au prochaines  que votre compagne n’est pas trop fatiguer porter bien les bagages de votre compagne  comme sa elle n’est pas trop fatiguer comme sa elle vous fait du bon manger  ne lâcheriez  rien  TOUS BARBUSSE EST DERRIÈRE VOUS  SURTOUT AILLER CONFIANCE  EN VOUS DEUX voici quelque mots en turque  merhaba   hafiyet olsun qui veut dire bonne appétit guler guler  qui veut dire en revoir bon à la prochaine question  je vous dirai quelques mots en turque bon voyage et à bientôt  et une dernière question  quand est ce que vous reviendrez  au collège  pour continuer à être  profeseur de maths profiter bien de cela aler bonne chance et bon courage à vous deux

Saisissez le titre ici

BonjourBonjour Mr. Margain j’espère que tout va bien , Mr. Margain comment ca va?J’espère que ce n’est pas fatiguant mais nous vous suivons dans votre périple en VTT en faisant les mêmes km que vous avez fait.Je voulais vous demander si vous vous amusez bien, nous pensons fort à vous et nous essayons de reprendre le temps perdu de l’année dernière parce que on faisait du bruit.Je voulais aussi vous dire que c’était très gentil de faire une vidéo au profondeur de la mer et regarder les poissons.     (Walid et Luigi)

.

BON VOYAGE

hello

Bonjour, pour la question de langue je vous propose de parler anglais. !

Bon bref , comment allez vous avec votre femme quelle effet ca fait de nager avec les poissons, vous avez vu des requins ? j’ai vu vos photos et vos vidéos «  sa alaire » bien  le tour du monde. Vous mangez bien la bas , vous allez jusqu’à ou  ? merci et a la prochaine .

BON VOYAGE

bonjour salam hello de la part de la 5 eme C

Bonjour à vous  et a votre femme tout se passe bien?  Vous voudriez savoir comment parler  là bas eh bien vous pouvez parler anglais ou apprendre leur langue mais êtes vous fatigués de ce voyage. voulez vous abandonner? J’espère que non car abandonner un grand voyage serait dommage .Aimez vous leurs nourritures leurs boissons?  Dormez vous dans des tentes des maisons ou autres? Combien de pays ils vous restent à traverser ? Avez vous toujours l’envie de faire ce voyage comme le jour du départ? Avez vous appris des langues? Est- ce que vous croyiez qu’il se passerait comme ca?

BONNE CONTINUATION

AMIRA KRINAH

Bonjour M.Margain de la part des 5°c (anissa)

bonjour M.Margain  ,

vous allez bien et votre compagne aussi , pour répondre à votre question « Quel sont les pays que nous avons visiter qui entre dans l union Européen »:

la France ,

 

Beau voyage dans le monde 5c

Cher monsieur Margain

J’ai regardé votre parcours et  j’ai vraiment Aimer .

Je voudrais faire votre voyage.

vous êtes un couple incroyable .

Vous navez pas peur du danger qui peut  vous arriver;  fait attention.

bon courage a vous et bonne santé  à vous deux  en vélo.

mange bien  et prenez soins de vous

Maliki aksami.

la 5emeC est avec vous

  • Bonjour monsieur Margain , je n’ai pas de réponse, désolé. vous êtes dans quelle pays? Vous avez fait combien de kilomètres? J’espère que pour vous tous se passe bien. Nous tous, on  va bien, on suit votre trajet on essaye de le  refaire à vélo. Pour l’instant on est à 1200 kilomètres. J’espère que vous allez revenir bientôt, pour nous parler de votre voyage. J’espère que vous allez  pouvoir rentrer en Chine, je vous dis ca car vous nous avez dit que se sera plus difficile que dans les autres pays. en tout cas on est tous avec vous. bon voyage! bon courage! bon chance! vous deux et votre vélo.
  • Moi Maksut et ma classe la 5 C au revoir.

    Bonjour Monsieur Margain comment ca va? Vous avez fait   combien de km? Nous sommes intéressés de ce que  vous  fêtes    en VTT . J ‘espère  que  vous aurez le courage de traverser  tout le monde. Je suis impressionné de ce  que  vous fêtes!C’est mieux dans les autres pays ou c’est mieux en FRANCE? Nous avons fait 1.200KM, en VTT .J’ ai vu  les vidéos que vous avez filmé des poissons très bons avec pleins de couleurs ,j’ai vu aussi les  photos de vous et de  votre femme en train de nager sous  l’eau. Ce  sont des belles photos, j’ai trop  aimé! Bonne chance monsieur !Au revoir de la part de Maksut   et David e n 5 c .

    5e C (HAMDI Walid)

    Bonjour,Mr.Marguain comment allez vous?J’espère que vous allez bien car aller en vélo ca doit être difficile.En VTT nous essayons la 5e C (Les garçons)de parcourir vos kilomètres. J’espère que vous et votre femme vous  vous amusez bien et que vous mangez bien et aussi je voulais vous demander si vous essayez  de communiquer avec ce qui viennent d’ailleurs et aussi on voulait vous dire pour l’année dernière le bruit qu’on faisait, nous sommes désolés.

    emoticone sourire 6

    BON COURAGE

    DE LA PART DE HAMDI WALID