Où sommes-nous

Va donc, eh, patate !

DSC02645Ahh, la Chine, ses routes, ses chantiers, ses camions, ses chauffards. Dans cette circulation d’engins crachant leur épais nuage noir, comment ne pas vous parler de la circulation et des méthodes de conduites chinoises? Il faut les voir doubler dans n’importe quelle situation : virages, côtes, rétrécissements, qu’il y ait quelqu’un en face ou non, ou bien stationner où ça les arrange, dans des endroits les plus invraisemblables, ou les plus dangereux, et bien souvent juste devant nous, s’engager sur la route sans donner le moindre regard sur les véhicules pouvant potentiellement déjà circuler (c’est une vérité frappante !), Et un peu de Kartprendre une voix en contre sens parce que c’est surement plus pratique ainsi… Entre les deux roues qui circulent en tout sens, très confiants ou inconscients, les taxis qui, imperturbables, suivent leur objectif à toute berzingue comptant sur la courtoisie des autres pour éviter tout carnage, et de tous les klaxons ou ”virez de là j’arrive !” émis par chacun d’eux, croyez nous c’est l’instinct de survie qui nous fait nous en sortir vivant !

Chengdu

Leur “mélodieuse sonnette au doux chant” incessant ? On vous en a déjà parlé ? Vous-êtes sûrs ? Pas grave, on r’met ça ! On en rajoute une couche, car de leur coté, ils ne lésinent pas à ce sujet, et ils n’ont pas besoin d’être nombreux pour user nos nerfs. Sans parler du nombre de décibels certainement interdits en France tellement c’est assourdissant et pouvant, à coup sûr, causer l’arrêt du cœur. Tout prétexte est bon pour actionner leur monstrueuses alarmes par l’intermédiaire d’une manette trop accessible et trop facile à enfoncer. On vous donne quelques motifs “justifiant” de tels agissements :

  • Prévenir qu’ils arrivent juste avant un virage, ok, on est d’accord c’est aussi pour notre sécurité. Compter en moyenne 3 coups de klaxon.
  • Prévenir qu’ils arrivent et qu’en tant que cyclistes, nous ferions mieux de ne pas trop prendre de place sur la chaussée. Compter en moyenne 5 coups de klaxon, avant, pendant et après nous avoir doublés.
  • Nous saluer, nous féliciter, ou nous encourager. Là nous sommes partagés entre les engueuler et leur sourire pour les remercier. Compter en moyenne 2 coups de klaxon.
  • Pour écarter de leur chemin chiens, poules, vaches, cochons, chèvres, ou autre spécimen à pattes. Compter seulement 1 coup de klaxon, mais qui dure plus ou moins longtemps en fonction du temps de réaction de l’individu. Et quelques fois, c’est long !
  • Pour écarter de leur chemin les nombreux piétons qui, en ville,  traversent la route sans se soucier le moins du monde de la circulation. Compter seulement 1 coup de klaxon, mais qui dure plus ou moins longtemps en fonction du temps de réaction de l’individu. Et quelques fois, c’est long !
  • Pour saluer le conducteur qui vient en sens inverse. Compter seulement 1 coup de klaxon, là, ils sont sympa.
  • Pour rien, juste comme ça. Compter 1, 2, ou 3 coups de klaxon, c’est suivant l’humeur du moment.

ChengduAlors ? Un petit pétage de feuilles et de nerfs en vélo sur les routes chinoises, ça vous dit ? Pour peu que vous soyez dans une situation conjuguant les 7 cas ci-dessus, soyez parés de vos boules Quiès pour ne pas succomber aux 16 coups de klaxon provenant de l’unique véhicule qui vous double ! De plus sachez que les boules Quiès protègent les tympans, mais pas les nerfs !!!

Alors c’est peut être plus sécurit d’avoir reçu un bon enseignement du code de la route tel que le notre, mais ce qui est sûr c’est que circuler en leur compagnie nous rend étrangement nerveux, au point de les traiter de toutes sortes de noms d’oiseaux.

4 commentaires pour « Va donc, eh, patate ! »

  • Marie-Jo & Bruno

    Les pistes cyclables sont protégées ! C’est génial.
    Mais en fait vous nous cachez que vous êtes dans le quartier chinois de Lyon. On a bien reconnu les bus !
    Cela ressemble à Hanoï ; mais c’était pire, sauf que nous, on n’avait mais si on en avait eu, ça ne nous serait pas venu à l’idée de les sortir. En tout cas nous sommes contents de savoir que vous avez quitté la Chine ! En espérant toutefois que vous êtes sur des routes plus tranquilles.

  • Marie-Hélène

    un grand merci à tous les deux pour la carte! merveilleux lac bleu intense… quel contraste avec Chengdu, où il faut s’adapter aux bruits incessants de la circulation. C’est toujours avec autant de plaisir que je vous écoute, et vous lis.
    Ici le printemps est arrivé avec ses fleurs qui s’épanouissent dans les arbres et dans l’herbe. L’air est plus doux et nous incite à mettre le nez dehors!
    allez à la prochaine !
    grosses bises à vous deux.
    marie-h

  • Denis P.

    Salut vous deux !
    Voici un bon moment que je n’étais pas passé vous voir sur le blog. J’ai eu quand même des nouvelles régulières parce que nombreux sont ceux qui vous suivent.
    J’adore le reportage d’Etienne sur la circulation z’ont l’air d’être tranquilles en la matière en Chine :-)

    Je vous embrasse

    Denis

  • Luc

    Quel long voyage!
    Merci pour la video.
    C’est pas qu’ils fonssent tout droit les chinois. C’est qu’ils s’esquivent et peuvent ainsi tous passer à la fois. C’est super.
    Bises de Barcelona