Où sommes-nous

Un petit tour en cuisine

Petit déjeuner à Ning Lang : noodle soup et baoziMatin. Froid. Vélo. On se caille. Nous avançons le nez blotti dans l’écharpe. Voici une petite heure que nous pédalons vers le prochain patelin où nous pourrons nous arrêter pour le premier calage de bide de la journée. Quelques maisons en rondins de bois surmontées de tuiles grises ponctuent la route, de vrais jeux de construction type chalets suisses Jeujura. Gargotte à raviolisEnfin un village ; à l’odeur du feu de bois, l’idée de nous retrouver assis à ingurgiter le petit déjeuner nous mets l’eau à la bouche. Les gargotes se succèdent, arborant, de larges devantures ouvertes sur la route. Nos choisissons avec soin celle offrant l’ensoleillement maximal. “Petit déjeuner” en Chinois du Yunnan se traduit par soupe de nouilles ou de raviolis, pimentée Baozi, petits fourrés à la viandeà souhait. En bon touristes respectueux des coutumes locales, nous appliquons scrupuleusement cette pratique. Dans un coin de la cuisine, nos regards focalisent immédiatement sur d’immenses gamelles fumantes et des empilements de paniers en bambou, où cuisent à la vapeur des baozi, délicieux petits pains farcis de légumes ou de viande. Combien ? Le plateau ma p’tite dame : 6. Séance Soupe de nouilles ou de raviolistenante, nous calons nos fessiers sur les mini-tabourets en plastique, le soleil arrosant notre visage. Dans la rue, les passants vaquent au ralenti, comme si le froid engourdissait leur motivation. Une soupe fumante vient à nous, sa vapeur envahissant notre visage, son odeur pénétrant nos narines, son bouillon chaud et gras ne tardant pas à réchauffer nos papilles et nos intestins. De quoi affronter le vent froid et saisissant. De quoi faire de cette obligation quotidienne, un rituel attendu.

DSC_0717Un peu plus tard, c’est la pause de midi qui se fait attendre. Avant de nous asseoir, un petit tour en cuisine s’impose pour tenter de décrire ce que nous voulons déguster. D’immenses wok sont installés le long d’un mur. Sous chacun d’eux, d’énormes braséros carburent plein pot au charbon et de larges traces noires et poisseuses couvrent le mur jusqu’au plafond. A proximité, une grande étagère croule sous une belle panoplie de légumes. Tomates, oignons, patates, épinards, choux et autres feuilles vertes en tous genres, piments rouges ou verts aux multiples tailles, gingembres, aulx et autres racines ou bulbes. Dans un coin de la pièce, une poiscaille fraiche s’ébat gaiement dans un aquarium, attendant son dernier voyage dans l’assiette d’un futur client. Enfin, saucisses, jambons, viandes séchées couenneuses suspendus au-dessus des fourneaux finissent d’achever ce tableau arcimboldesque.

Resto à YanyuanDSC02616

Les clients autour de nous, tous Chinois, nous observent avec curiosité et s’amusent de nous voir les imiter. Ils n’hésitent pas à nous interroger dans une langue qui nous reste parfaitement absconse, mais une question revient souvent, notre provenance. “Fa-Gua” (France), terme qui vient ensuite ponctuer leurs discussions ; nous sommes manifestement le sujet de conversation pendant quelques minutes. A l’écart, certains s’attroupent autour de nos montures, détaillant les spécificités de nos machines : sacoches, compteurs, carte routière accrochée au guidon (qui semble souvent relever du casse-tête chinois), avec une mention spéciale pour les sonnettes dont la trompette jaune ! Les voilà occupés jusqu’à notre départ.

DSC02598

DSC02624Nous sommes installés autour d’une large table ronde. Les chinois ont pour habitude de commander plusieurs plats et de les partager entre tous les convives, et, plutôt que d’exécuter des contorsions pour pincer entre leurs baguettes le grain de riz gisant dans une assiette à l’autre bout de la table, DSC02549il leur suffit de faire tourner – noooon, pas les serviettes !!! – un large plateau de verre rotatif permettant à chacun de se servir sans solliciter ses voisins ! Pour notre part, nous ne sommes que deux, mais le nombre de plats a tendance à bien s’accumuler sur notre plateau de verre : bœuf ou poulet au poivron, juliennes de pommes de terres poêlées, épinard ou chou au wok ou en soupe, raviolis fris, omelette variées ; ces mets “délicatement” pimentés, évidement accompagnés de riz blanc… à volonté.

Au bord du lac Lugu, le repas du soirGargotte à raviolisEt voilà le travail !

Après de tels festins, croyez-nous, c’est un supplice de repartir sur nos vélos le ventre blindé ! Maaaaais on s’y fait !

Pour finir, une petite devinette … Quoikonamangé dans cette petite souplette ?

C'est quoi ?

10 commentaires pour « Un petit tour en cuisine »

  • io)

    Quoikonamangé dans cette petite souplette ?
    un ‘tite soupe de crabe, langouste et coquillages… mmmm !
    Bonne route à vous ! continuez de nous alimenter… ;-)

  • mich brouq's

    des oeufs de grenouilles ?

  • Fonseca Michelle

    Hello, bon vous avez l’air de bien aller,tant mieux.Je ne sais ce qu’il y a dans cette,coupelle,je crois des écrevisses,nom mais je dois rêver,des bestioles quelconques,mais quand on a faim tout ce qui rentre fais ventre.
    A bientôt bises à vous deux.
    Michelle F.

  • nico et boris

    Ok: crotin de buffalo et sa sauce fruits de la passion.
    Vous parlez que de bouffe les amis, heureusement on est au restau…
    Aller la bise sur les cuissots musclés!!!

  • Max Pascal

    J’en ai l’eau à la bouche rien que de voir tous ces bons plats…
    Prenez des forces et régalez vous pour moi !

    Max la grosse bouffe…

  • Cyril

    des restes de cycliste ?
    continuez à nous faire rever avec vos récits, c’est excellent !
    Grosses bises à vous

  • rachel

    un gloubi boulga chinois, avec en supplement un homard, ca a l’air trop bon!! (pichou rale il est allergique!)

  • Ravel Duboeuf

    On aurait envie d’y gouter…mais on n’y est pas ! c’est merveilleux de nous emmener avec vous, dans votre périple…Merci beaucoup de nous faire partager jusqu’aux saveurs!

    Notre vie en a, du coup, davantage!

  • Luc

    J’ai eu la reponse a ma question.. je les vois les jiaozi.. les petits raviolis.
    HEy reservez moi un baozi.. merci!
    Bon voyage