Où sommes-nous

Trilogie en Kashgarie, partie 3

A nous les grands espaces.

8 mars. Ca y est, c’est aujourd’hui qu’on fout le camp … pourtant, il fait bleu se matin, après une semaine de grisaille … et les Roulemaloute nous l’ont bien dit : “Le truc con, serait de quitter Kashgar sans aller voir le lac Karakol … Non, ce n’est pas qu’un lac, il est au pied du Muztagata, ce qui change tout.” Et c’est vrai qu’on a bien envi de le voir ce lac entourés de sommets de plus de 7000m.

En route pour le lac KarakulAprès quelques tergiversations, nous planquons tout le matos dans la consigne de l’hôtel, puis nous sautons dans un bus. Si on omet les gougnafiers de Chinois qui crachent, qui grognent, qui fument, le trajet est grandiose, de bout en bout ! Au terme d’une immense ligne droite, des montagnes énormes se dessinent en toile de fond, émergeant peu à peu de l’atmosphère troublée. En route pour le lac KarakulPuis la route s’enfonce et serpente entre les massifs qui se dressent autour de nous. Nous jouons à l’essuie-glace avec la vitre du camion : “Vas-y ouvre – photo – Ferme – Vas-y ouvre – photo – Ferme …”. DSC_0313Le ciel est maintenant épuré de la pollution de Kashgar, d’un bleu vif, délimitant avec netteté les sommets qui nous dominent de plusieurs milliers de mètres. Et plus le bus progresse, plus les couleurs se font variées, renforcées par le blanc éclatant de la neige. Nous piaffons de ne pas pouvoir nous arrêter pour mieux profiter de la vue. Un peu plus loin, Sur la route entre Karakul et Kashgarc’est un paysage de dunes qui apparaît, saisissant, surréaliste à cette altitude ; pendant un temps nous sommes transportés dans le sud de la Bolivie (où nous étions il y a deux ans). Encore après, nous arrivons enfin au lac tant convoité : recouvert de glace, mais cerné de yaks, paisibles et entouré par le Kongur Shan et le Muztagata. Deux géants de plus de 7000m sur lesquels coulent d’énormes glaciers.

DSC_0323-1Autour du lac Karakul, vue depuis le poste de police

Autour du lac Karakul C’est parti pour la balade sur la plage, enfin frisquet quand même la fin d’après-midi, nous sommes tout de même à 3600m d’altitude, alors le pull autour du coup, on oublie, on va plutôt enfiler le bonnet, les moufles et la doudoune ; là, voilà, maintenant on peut se Les yaks de Karakulconsacrer à la lumière de fin de journée et engranger quelques centaines de photos. Ca va être sympa à trier tout ça ! Allez, ce n’est qu’une fois. C’est bien joli tout ça, mais où qu’on va dormir ce soir ? En arrivant, Un tour de moto a Karakul, pour une nuit chez l'habitantnous sommes vu proposé de passer la nuit chez l’habitant, avec repas local et thé au beurre de yak et nuit sur les tapis près du poêle alimenté à la bouse de yak. C’est sans compter sur l’intervention de la police locale qui nous fait gentiment mais très fermement comprendre que Chez l'habitantce ne sera pas possible. Pourquoi ? Parce que, c’est comme ça t’en a des questions toi ! Et m… ! Il ont le don ceux là ! Il n’y a plus qu’à faire du stop sur la route, où plus un véhicule ne circule. Alors, on discute avec le flic, DSC_0353on gesticule, on fait du cinéma, on plaisante (tout ça en chinois, qu’est ce que vous croyez) et puis on finit par arriver à se faire payer le trajet gratos jusqu’à la ville suivante où on avait l’intention d’aller le lendemain. Bien vu l’autruche !

DSC_0346-1

Nous nous retrouvons à scruter les cimes enneigées au moment du coucher de soleil depuis la cabine d’un camion au son de musiques locales braillées par l’autoradio. Au chaud ! On est bien, finalement plutôt content de l’affaire. Notre excursion se conclue le lendemain par un petit tour dans la ville de Tashkorgan, elle aussi située entre de superbes massifs. Allez on rentre à Kashgar, un coup de stop, encore gratos ; ça c’est goupillé, bien joué Gaston ! On s’est vraiment régalé de bout en bout.

TashkorganDSC_0233

Vive Kashgar, nous remontons sur les bicyclettes satisfaits. Cap à l’ouest, encore et toujours.

6 commentaires pour « Trilogie en Kashgarie, partie 3 »

  • Berrnard Plaisantin

    Etienne, Manon,

    J’admire votre esprit d’aventure qui nous fait profiter de suberbes photos et de belles descriptions.
    Nous vous embrassons.

    Bernrd et Hélène

  • Manou

    Hello les z »amis !

    ce silence doit vous changer du vacarme asiatique !
    Etienne, tu me fais penser à Brad Pit dans 7 ans au Tibet. Oui, flatteur; ou pas… ;)

    pleins de pensées pour vous en ce moment sur les routes d’Ouzebé (avec un petit pincement au coeur depuis ma grande ville, je vous l’avoue)!

    bises
    Manou

  • Marie-Jo

    Waouh ! la vidéo ! on dirait vraiment Hulot. C’est quand la candidature pour la présidentielle ? Bises

  • Audrey

    coucou!!
    Ben pur ma part je trouve que tu as un petit côté nicolas Hulot!!!! hihihi
    bonne route les p’tits loulous
    Gros bisous et A bientot
    Audrey

  • deveye

    coucou , dur dur de vous suivre sur une carte , bonne route encore à vous ; bonnes pensées à vous ici c’est le printemps
    biz à + domie cyril et titi ( qui est en angola, sur une plateforme)

  • bru

    Salut les amis,

    whouah c’que c’est beau que c’que c’est beau votre Kashgar Karakol (en tête. ah ah). C’est quand même un sacré voyage que vous vous faites, bravo à vous. Et une enième fois bravo pour ce blog !
    Bises à vous, roulez bien…
    Tchao
    Bruno