Où sommes-nous

Toujours plus au nord du Mekong

Vang Vieng, départ d'Olivier et Rachel, snif !12 janvier. Ca y est, Olivier et Rachel bouclent leur valises pour rentrer en France. Nous ne leur dirons surtout pas que le ciel s’est dégagé à partir de ce moment-là. Avec Marie-Jo et Bruno, nous sillonnons une dernière fois les vallées entre les pains de sucre de Vang Vieng avant de tailler au nord vers Luang Prabang.

Vang Vieng, balade en vélo-motoVang Vieng, balade en vélo-motoVang Vieng au coucher de soleil

En route pour Luang PrabangLa route pour y parvenir est superbe : les pitons rocheux laissent peu à peu la place à des montagnes plus imposantes et impressionnantes. La route se tortille sans relâche entre ces massifs acérés qui viennent déchirer l’écharpe nuageuse matinale … haaa, enfin des montagnes depuis trop longtemps disparues à notre vue !

En route pour Luang Prabang

14 janvier. Luang Prabang, ville classée au patrimoine de l’UNESCO. Elle fourmille de touristes et il est aisé d’en comprendre la raison. Blottie au confluent du Mékong et de Luang Prabangla Nam Khan entre de verdoyantes montagnes, elle est une destination du Laos incontournable : des berges paisibles, un vieux quartier très bien conservé avec des temples bouddhistes (et oui, encore), des ruelles calmes, de petites maisons serrées avantageusement restaurées en guesthouses ou boutiques à touristes, son marché de nuit … et ses buffets à volonté pour seulement 10.000 Kips (1€) ! Bien que la vieille ville soit exclusivement dédiée au tourisme, il est difficile de ne pas être sous le charme.

Luang PrabangLuang Prabang

Malheureusement, nous apprenons là une triste nouvelle nous amenant à décider un aller-retour en France de quelques jours. Ne nous en voulez pas si nous avons gardé cela pour nous, mais il put être difficile de repartir dans le cas contraire. Nous quittons donc Marie-Jo et Bruno précipitamment avant de revenir au même endroit la semaine suivante. Ces journées françaises nous ont procurées une sensation ambigüe d’ubiquité : d’un coté notre vie à travers notre voyage qui semble étirée dans le temps, une courte année si longue dans l’esprit, si chargée de souvenirs, et notre vie en France retrouvée avec l’impression de ne l’avoir jamais quittée, comme si le départ en août dernier était hier.

Muang NgoySentiment prévisible, notre retour au périple n’est pas très fluide. Bien que notre bout de chemin au nord du Laos nous offre de magnifiques paysages montagneux recouverts de jungle, notamment à Muang Ngoy, nous cherchons à atteindre assez rapidement la frontière chinoise. De Nong kiaw à PakmongChangement de végétation, changement de relief, changement de culture … nous avons besoin de changement et décidons de quitter l’Asie du sud-est pour nous remotiver.

26 janvier. Grâce à quelques coups de pédales et quelques bus, nous atteignons rapidement la frontière nord du Laos ; c’est l’entrée en Chine.

Alors … changement ou pas changement ?

1 commentaire pour « Toujours plus au nord du Mekong »

  • Berrnard Plaisantin

    Manon, Etienne,

    Je viens de voir sur l’atlas la ville de Luang Prabang. Vous n’étiez pas loin de la frontière, mais il y a de cela quelques jours.
    Vous voilà au pied des montagnes dans cette Chine mystérieuse et galopante. Les coups de pédales doivent être durs. Bon courage.
    Nous vous embrassons.

    Bernard